Un proche hospitalisé ? 8 objets et documents à glisser dans sa valise

proche-hospitalise-8-objets-documents-glisser-dans-valise
Crée le : · Mis à jour le : 21/05/2021 13:14:25 · Temps de lecture :
3 minutes

Une chute, une intervention chirurgicale, un examen médical… Si vous aidez un proche âgé, le passage par l’hôpital, qu’il soit prévu ou non, fait partie des épisodes d’une vie d’aidant. Documents, vêtements, nécessaire de toilette, lecture… Découvrez votre checklist pour que votre proche ait tout le nécessaire dans ses bagages et passe un séjour à l’hôpital en toute sérénité.

1. Vêtements à l’hôpital : pensez au confort !

C’est bien sûr la première chose à laquelle on pense lorsqu’il s’agit de boucler une valise lors d’une hospitalisation. Mais dans la précipitation, il peut arriver qu’on oublie l’essentiel. Pour un séjour de quelques jours, il faut avant tout penser au bien-être de votre proche, et donc emporter des vêtements confortables, qui lui permettront de faire face à la chaleur, ou à l’inverse à une climatisation trop poussée :

  • sous-vêtements et chaussettes,
  • pyjama, chemise de nuit et robe de chambre,
  • jogging ou pantalon ample,
  • tee-shirts, pulls légers,
  • pantoufles ou claquettes.

N’oubliez pas non plus de lui glisser dans ses bagages un châle ou une écharpe, ses lunettes (ou lentilles) pour lire, ainsi qu’une paire de chaussures au cas où il aurait l’autorisation de prendre un peu l’air.

2. Pour la toilette : parez à toutes les éventualités

Qu’il n’y reste qu’un ou deux jours, ou pour une plus longue durée, votre proche appréciera de ne pas se sentir négligé durant son hospitalisation. Pensez donc à mettre dans sa trousse de toilette tout ce dont il pourrait avoir besoin au quotidien :

  • savon, gel douche et shampooing,
  • brosse à dents et dentifrice,
  • nécessaire de rasage, Cotons Tiges,
  • déodorant, crèmes, maquillage,
  • les prothèses auditives et dentaires, ainsi que de quoi les entretenir,
  •  sa canne ou son déambulateur s’il en dispose. Notamment s’il doit subir une opération des articulations lors de son hospitalisation.

BON A SAVOIR
la plupart des hôpitaux fournissent le linge de lit et de table, pas forcément le nécessaire de toilette. Par conséquent, un jeu de serviettes, éponge et gants de toilette sera donc sans doute nécessaire.

3. Argent et objets précieux : attention !

L’hôpital ou la clinique ne peut être tenu pour responsable en cas de perte ou de vol. On vous déconseille donc d’emporter des objets de valeur : bijoux et compagnie resteront donc de préférence à la maison.

Il est toutefois possible de confier à l’administration de l’établissement certains objets moyennant un reçu. Votre proche sera content d’avoir sous la main un peu de monnaie et un moyen de paiement en cas de besoin.


Télécharger le guide - Choisir l’hébergement le mieux adapté à la perte d’autonomie

4. Un dossier médical complet, indispensable

Qui dit hospitalisation, dit formalités… et donc (nombreux) documents à produire. Notre conseil : préparez l’ensemble des documents dans une chemise, que vous n’aurez plus qu’à glisser dans la valise de votre proche.

Pour un meilleur suivi, mieux vaut se munir de tous les documents relatifs à son état de santé : carnet de santé, carte de groupe sanguin, résultats d’examens, traitements…

5. Les papiers nécessaires pour toutes les formalités

Pour enregistrer votre proche au bureau des admissions, et éventuellement déclencher par la suite les demandes éventuelles d’aide à la sortie (par exemple l’ARDH), vous devez disposer d’un certain nombre de documents : carte Vitale, attestation de droits à jour, carte mutuelle, pièce d’identité, notification d’attribution de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), le cas échéant.

Préparer l’hospitalisation et la sortie d’hôpital d’un proche

6. De la lecture, des jeux… pour se distraire

L’hospitalisation ne va pas être un moment très agréable pour votre proche. Mais il y a moyen de le rendre plus supportable, et de faire en sorte qu’il s’y sente aussi bien que possible. C’est pourquoi il est important de prévoir dans ses affaires de quoi le distraire, l’occuper… et tromper l’attente aussi bien que la solitude.

« Vous pouvez également lui apporter son réveil et un calendrier afin qu’il se repère dans le temps, conseil d’aidant ! »

Parole d’aidant recueilli dans un de vos commentaires sur cet article (Facebook)

Entretenir sa mémoire, garder sa curiosité en éveil, ne pas s’enfermer… C’est essentiel dans le quotidien de votre proche. Ça l’est encore plus dans le contexte parfois un peu démoralisant d’une hospitalisation. Pour l’aider, pensez à glisser dans ses bagages :

  • quelques livres,
  • ses journaux favoris,
  • de quoi écrire, dessiner, faire des mots croisés ou un jeu de cartes…

10 idées d’activités à partager avec une personne âgée

7. Un peu d’électronique, pour garder le contact et passer le temps

En règle générale, on déconseille d’utiliser les téléphones portables à l’hôpital : leur fonctionnement peut perturber celui des appareils médicaux. Néanmoins, si votre proche s’est mis à l’utilisation du mobile ou de la tablette, il n’y a pas de raison de l’en priver : pensez à le passer en mode avion si nécessaire, la plupart des applications peuvent en effet fonctionner sans connexion.

De même, un casque audio (pour regarder la télévision, écouter la radio ou de la musique sans gêner ses voisins) peut se révéler bien utile.

8. Quelques objets personnels pour humaniser son décor

Enfin, quelques photos choisies, des fleurs, un élément de décor familier… tout ce qui va permettre à votre proche de se sentir un peu « chez lui » dans sa chambre d’hôpital feront beaucoup de bien au moral.

Et pourquoi pas l’album souvenir sur lequel il était en train d’avancer, de quoi faire son courrier ou poursuivre la rédaction de ses mémoires ? Entre deux examens, visites amicales et rendez-vous médicaux, votre proche risque d’avoir beaucoup de temps à tuer. Tout ce qui lui permettra de s’occuper sera le bienvenu !

« Le dernier conseil d’aidant ? Pour les accompagnateurs, avoir toujours sous la main un “au cas où” : un bouquin, une pelote de laine… pour faire passer le temps aux urgences. »

Parole d’aidant recueilli dans un de vos commentaires sur cet article (Facebook).


Pour en savoir plus